beignet

beignet

beignet [ bɛɲɛ ] n. m.
• 1605; buignet XIIIe; de buyne « bosse » → beigne
Mets composé d'un aliment enrobé de pâte et frit. Pâte à beignets. Beignet tunisien ( 2. brick) , japonais ( tempura) . Beignets aux pommes. Crevettes en beignets. scampi. Mets sucré fait de pâte frite. bugne, merveille, pet-de-nonne, roussette.

beignet nom masculin (de beigne, enflure) Préparation frite composée d'une pâte enrobant un ingrédient salé ou sucré. ● beignet (difficultés) nom masculin (de beigne, enflure) Orthographe Beignet de... Lorsque le nom complément de beignet désigne qqch qui peut être compté, il prend la marque du pluriel : des beignets de pommes, d'aubergines. Lorsqu'il désigne qqch qui ne peut pas être compté, il s'écrit au singulier : des beignets de semoule, de fromage. ● beignet (homonymes) nom masculin (de beigne, enflure) baignaient forme conjuguée du verbe baigner baignais forme conjuguée du verbe baigner baignait forme conjuguée du verbe baigner baigner verbe

beignet
n. m. Pâte frite, seule ou enveloppant un petit morceau de fruit, de viande, etc. Beignet de pomme.

⇒BEIGNET, subst. masc.
A.— Vx. Diminutif de beigne. Synon. bosse.
Rem. Attesté dans DG, ROB.
B.— ART CULIN., souvent au plur. Mets ou entremets composé de viandes, légumes, fruits, poissons, enrobés de pâte à frire et passés ensuite à la friture chaude. Beignets aux pommes, beignets de hors-d'œuvre, d'entremets :
1. Sous leur croûte dorée, les beignets vous brûlaient la langue, s'amollissaient de farine onctueuse, de pomme fondante, pesaient à l'estomac comme du pain sans levain.
GENEVOIX, Raboliot, 1925, p. 134.
Rem. Attesté dans la plupart des dict. gén. du XIXe et du XXe s. à partir de Ac. 1798.
SYNT. 1. Beignet + adj. beignets croustillants, dorés, gonflés, gras, luisants, ronds, salés, sucrés. 2. Beignet de + subst. (indiquant la substance qu'il contient) beignets d'aubergines, de cervelle, de légumes, de poisson, etc.
Rem. On peut dire beignets aux pommes ou de pommes (COLIN 1971, HANSE 1949), mais THOMAS 1956 préfère l'expr. beignets de pommes.
Spéc. Entremets composé uniquement de pâte à chou ou à brioche, gonflée dans la friture chaude.
Rem. On appelle fréquemment ce genre de pâtisserie beignet soufflé ou pet de nonne :
2. Elle décida du dîner des Mouret, goûta avant eux aux plats qu'elle leur envoyait; souvent même Rose faisait à part des friandises destinées particulièrement à l'abbé, des pommes au sucre, des gâteaux de riz, des beignets soufflés.
ZOLA, La Conquête de Plassans, 1874, p. 1084.
P. anal. avec l'aspect du beignet. Il [le « Gros »] s'écroulait dans un fauteuil de toile et (...) luisait comme un beignet (R. MARTIN DU GARD, Devenir, 1909, p. 60) :
3. Du sable, presque uniquement agrémenté par cette étrange plante gris-vert dont enfin je puis voir le fruit : un beignet énorme, bivalve, tenant suspendu en son centre, au milieu d'une matière feutrée, filigranée, un paquet de graines.
GIDE, Voyage au Congo, 1927, p. 833.
PRONONC. ET ORTH. — 1. Forme phon. :[]. PASSY 1914 donne la possibilité de prononcer [] avec [e] fermé à la finale. LAND. 1834, GATTEL 1841 et FÉL. 1851 notent [e] fermé à l'initiale. À ce sujet cf. BUBEN 1935, § 41 : ,,Dans -eill- et -eign- protonique, la voyelle i n'a jamais formé diphtongue avec l'e précédent; elle servait à marquer la mouillure des consonnes suivantes. La prononciation de l'e a penché longtemps vers le son fermé [...] mais, sous l'influence de la graphie ei que l'on assimile à d'autres cas où ei était primitivement une véritable diphtongue, on le prononce aujourd'hui ouvert, bien qu'il soit en syllabe libre : meilleur [], conseiller [], oreiller, sommeiller, veiller; beignet [], seigneur, enseigner [], peigner, teigneux``. FÉR. 1768 signale : ,,Quelques-uns écrivent et prononcent Bignet. Mr Ménage décide qu'on peut dire l'un et l'autre. On dit Beignet à Paris, et Bignet dans les provinces.`` Cf. aussi LITTRÉ : ,,Diminutif de l'ancien français bingne, begne, qui est sans doute le même que bigne, beugne [...] à cause que le beignet est une pâte qui se gonfle en cuisant. Beugnet ou bignet, prononciation fautive, est, comme on voit, un provincialisme``. 2. Homon. : baignai(en)t, baignais (imp. de baigner).
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1314 art culin. bignet « pâte frite enveloppant quelque substance alimentaire (fruit, viande, etc.) » (GERVAIS DU BUS, Roman de Fauvel, éd. Långfors, 1914, p. 157, vers 426 : Il y ot gauffres et oublees, [...] Pommes d'espices, darioles, Crespines, bignez et roissoles), graph. attestée en fr. jusqu'à Trév. 1771, maintenue en dial. norm. (MOISY); début XIIIe s. buignet (Floire et Blanchefor, éd. M. Pelan, p. 85, vers 2952), graph. attestée jusqu'en 1580 (M. DE LA PORTE, Epithetes, 51 v° dans HUG.); 1605 beignet (O. DE SERRES, 688 dans GDF. Compl.); 2. 1640 arg. p. métaph. « coup » (OUDIN, Curiositez françoises : Manger des bignets apres la Pentecoste, c'est à dire recevoir des coups; c'est une allusion a bigne, qui signifie coup sur la teste), attest. isolée; XVIIe s. « petite bosse » (LA FONTAINE, Ragotin, I, 11 dans DG : Un beignet au front), attest. unique; répertorié et qualifié de ,,vieilli`` dans les dict. du XXe s., supra.
1 dér. de beigne, bigne « bosse, enflure », p. anal. de forme; suff. -et; à rapprocher des termes simples du franco-prov.; attestés au sens de « beignet » : lyonn. bugni (Puitspelu), Suisse romande (Fribourg) beigne, 1720, beugne 1757 (Pat. Suisse rom., s.v. 3 bounyo); 2 dér. de beigne bigne « bosse, coup ».
STAT. — Fréq. abs. littér. :75.
BBG. — BAUDEZ (J.). Le Cirque et son lang. Vie Lang. 1962, p. 242. — Cuis. lyonn. Vie Lang. 1952, p. 277. — GOUG. Lang. pop. 1929, p. 10, 201. — MONT. 1967.

beignet [bɛɲɛ] n. m.
ÉTYM. 1605; bignet, 1314; buignet, déb. XIIIe; de beigne « bosse » (par anal. de forme).
———
I Mets composé d'un contenu salé ou sucré enrobé de pâte et frit. || Pâte à beignets. || Beignets aux pommes, beignet de pommes. || Des beignets aux pommes flambés au rhum. || Beignets d'écrevisses, de crevettes, d'aubergine. || Faire des beignets. || Beignets dorés, croustillants. || Le brick, beignet tunisien. 2. Brick.
0 La pomme s'accommode très bien en tartellages, beignets et semblables gentillesses de cuisine.
O. de Serres, 688, in Littré.
Mets sucré composé de pâte gonflée dans la friture. Beigne (II.), bugne (régional). || Beignet soufflé. Pet-de-nonne. || Elle vend des beignets et des gaufres. Cf. l'angl. doughnut.
En beignet(s), enrobé de pâte et frit. || Des crevettes, des scampi en beignets. || Poissons, légumes japonais en beignets. Tempura.
———
II (1640, bignet). Vx, rare (un ex. dans La Fontaine, Ragotin). Coup sur la face. Beigne.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Beignet — Beignets d ananas …   Wikipédia en Français

  • Beignet — Saltar a navegación, búsqueda Beignets. Un beignet (en francés ‘buñuelo’) es un dulce que se elabora mojando una fruta o una verdura en una masa bastante líquida y friéndola en …   Wikipedia Español

  • Beignet — Un de ces surnoms qu on a du mal à déchiffrer. Le nom peut difficilement avoir son sens actuel, qui n est attesté qu au XVIIe siècle. Il s agit en fait d un diminutif des mots beigne, beugne, bugne, qui désignaient au moyen âge (et encore aujourd …   Noms de famille

  • beignet — BEIGNET. subs. m. Espèce de pâte frite à la poêle. Beignet de pommes. Faire des beignets. Manger des beignets …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • beignet — fritter, 1835, from Fr. beignet fritter, eggroll, doughnut (14c.), from O.Fr. buigne bump, lump, from a Germanic source (Cf. M.H.G. bunge clod, lump ), or from Gaulish *bunia (Cf. Gael. bonnach) …   Etymology dictionary

  • beignet — [bā nyā′] n. [Fr, fritter] 1. a fritter with a filling of fruit, vegetable, meat, fish, cheese, etc. 2. a square doughnut or friedcake coated with powdered sugar …   English World dictionary

  • Beignet — Mit Beignet [bɛˈɲɛ] bezeichnet man im deutschsprachigen Raum meist Obstkrapfen, bei der verschiedene Obststücke durch Teig gezogen und frittiert werden. In Frankreich verwendet man für die Obstkrapfen vor allem Brandteig, aber für einen Beignet… …   Deutsch Wikipedia

  • Beignet — A beignet ( [bεɲ.e] pronounced ben–YAY, from the Middle French word for bump ), in American English, refers to a pastry made from deep fried dough and sprinkled with confectioner s sugar, effectively a sort of French doughnut. Beignets are often… …   Wikipedia

  • BEIGNET — s. m. Espèce de pâte frite à la poêle, et qui enveloppe ordinairement une tranche de quelque fruit. Beignet de pommes. Beignet d abricots. Beignet soufflé. Faire des beignets. Manger des beignets …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • BEIGNET — n. m. Pâte frite à la poêle et qui enveloppe ordinairement une tranche de quelque fruit. Beignet de pommes. Beignet d’abricots. Beignet soufflé. Faire des beignets. Manger des beignets …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”